Bibliothèque vidéo parent

"Et vous pouvez être un grand père" Dorota Zawadzka


Vous ne pouvez pas échapper aux notes. Aucune force de ce type ne nous libérerait de comparaisons fatigantes. Enfin, il y a un moment où la famille - quelque chose d'évident et de naturel pour nous - est confrontée aux désirs, aux attentes ou simplement aux conclusions résultant de l'observation du monde environnant. Dorota Zawadzka a écrit sur le phénomène de la croissance vers le rôle de père, la tâche la plus importante à laquelle un homme soit confronté. Un rôle qui perd trop souvent avec des ambitions professionnelles excessives, des faiblesses de caractère et une incapacité à s’adapter à la nouvelle réalité. Personne n'a tout de suite un bon père - c'est évident comme ça - parfois, il ne le devient pas du tout. Pourtant, il y a quelque chose pour lequel se battre. La plus grande satisfaction survient lorsqu'un enfant adulte qui commence sa famille tente de créer un foyer qu'il se souvient de son enfance. Lorsque, après de nombreuses années d’éducation, le père en tant que grand-père peut recevoir des signes d’admiration de sa fille ou de son fils, et de préférence des deux (parce que du point de vue du fils et de la fille, le rôle du père peut être différent).

Avant de commencer à élever ...

Parfois, une rétrospective est nécessaire. Pause, moment pour rassembler vos pensées. Bilan, réflexion. Ils sont nécessaires pour avancer, pour pouvoir vivre sa propre vie, pour grandir au sens figuré et littéralement.

Dans l'un des chapitres, Dorota Zawadzka propose de retourner dans sa propre enfance et de se souvenir de son propre père. Je vous suggère également d'examiner votre relation actuelle avec votre père et de répondre à la question: Comment évalueriez-vous votre père? En tant que personne absente, peut-être chaleureuse et sur laquelle vous pouvez toujours compter? Pouvez-vous dire avec fierté que vous avez un grand père, ou peut-être un homme que vous ne comprenez pas et avec qui vous ne pouvez pas vous entendre?

Parfois, nous avons l’impression que nous avons assez de force et de détermination pour vivre notre propre chemin.
Dorota Zawadzka nous conduit hors de l'erreur. Il ne suffit généralement pas de s’opposer à ce à quoi nous sommes confrontés depuis de nombreuses années. Parfois c'est bon, parfois c'est mauvais. La base prend toutefois conscience de ce fait. Grâce à cela, nous pourrons commencer à travailler sur nous-mêmes. Si nous voulons être une bonne maman ou un bon papa. La plupart des conseils de ce guide sont universels, qu’il s’agisse d’une femme ou d’un homme.

Quel papa es tu

Dorota Zawadzka essaie consciemment de présenter un catalogue simplifié des types de père. Cette liste est utile pour savoir quel type de père nous étions dans notre enfance et quel type nous accompagnons à l'âge adulte. Cela vous permet de regarder le problème de côté et ... si nécessaire, de commencer à changer ce qui doit être amélioré.

  • Poison père - le pire des types paternels qui aime un enfant pour être "bon", et pas seulement parce qu'il est. Ce qui est typique de ce type de père, c'est qu'il utilise souvent la force et la violence comme argument. Le père empoisonné ne peut pas admettre son erreur. Dans son comportement, il ne voit rien de mal et quand il parle de lui-même, il parle en superlatifs. Il attribue souvent la mauvaise ambiance à la maison pour ses enfants ou son partenaire. Les enfants de ces pères se sentent sous-estimés et sous-estimés, ont inconsciemment peur du monde. Il arrive qu'ils souffrent de dépression et de névrose. Outre les pères empoisonnés, vivent le plus souvent des mères sans défense qui, en raison de leur attitude passive, ressemblent aussi à un tyran. La famille dans laquelle le père empoisonné règne, qui est également très caractéristique, semble exemplaire de l’extérieur. Cependant, ce n'est qu'un prétexte.
  • Père absent - il n'est pas nécessairement un père qui ne vit pas avec sa famille, mais souvent un père absent, malgré les retours quotidiens dans la même maison que ses enfants. Ce type ne sait rien ou sait très peu de choses sur son enfant. La raison la plus courante pour adopter l'attitude du père absent dans la famille est le choix inadéquat du partenaire, l'incapacité de participer à la vie familiale et l'immaturité. Les conséquences sont faciles à prévoir: les enfants sont élevés par leur mère. Souvent, l'absence mentale du père se traduit par des relations détendues avec ses partenaires. Avec le temps, le mariage se brise.
  • Père faible - C'est un père qui n'a pas grandi dans le rôle de papa. Souvent dépassé par un partenaire qui a tout prévu dans les détails, déterminé et dans la vie est un perfectionniste. L'homme s'enfuit d'un nouveau rôle et adopte souvent la position de Peter Pan, son partenaire, à son tour, commence à mère, ce qui aggrave encore la situation. Un père faible est traité par ses enfants comme un ami. Malheureusement, avec le temps, ce rôle cesse de fonctionner car papa est trop "vieux" pour rivaliser avec des pairs d'enfants. Un père faible ne fait pas vivre sa famille, il est incapable de fournir un sentiment de sécurité.
  • Bon père - aime son enfant sans condition et est capable de poser des exigences. Est présent spirituellement et physiquement. Il est également une autorité pour un enfant, non pas parce qu'il a développé une telle position par la violence et la peur, mais parce qu'il aime les enfants et leur trouve toujours du temps quand ils en ont besoin. Un bon père travaille dans une famille avec de bonnes relations qui sont heureuses et permettent un développement correct.

Comment motiver les hommes à lire?

En effectuant un court sondage auprès d'amis et en lisant des déclarations sur des forums sur Internet, j'ai eu une image claire de la situation. La plupart des hommes qui ont reçu ce livre en cadeau (généralement de la part de leurs partenaires) ne l'ont pas lu. Bien sûr, il y avait des exceptions, mais peu. Dans le cas de mon mari, le test n'était pas mauvais, mais ce n'était pas mieux non plus. Le livre a été lu en deux. Puis entendre, au moins pour son mari (parce que pas pour moi) à son sujet a été perdu.

Pourquoi les messieurs ne lisent-ils généralement pas ce livre? Je ne sais pas À mon avis, il est certainement meilleur que le déjà examiné "Et vous pouvez avoir un bon enfant". Il est écrit dans un style léger, parfois enjoué. Cela se lit très bien. C’est intéressant du point de vue graphique, et même parfaitement disposé dans la paume de la main (ce qui n’est pas aussi insignifiant que cela puisse paraître). Malgré cela, messieurs, ils le lisent rarement, et quand ils y parviennent, ils sont clairement encouragés à le faire.

Pourquoi? Peut-être parce que, contrairement aux générations précédentes, les hommes modernes font un excellent travail en tant que père? Dès les premiers instants, ils parlent à l'estomac, lisent des livres, puis partent en promenade avec la poussette, donnent un bain aux enfants et se changent. Ils font tout ce qui suscite une véritable admiration et souvent une incrédulité aux yeux de la génération la plus âgée.

Ou peut-être que la réponse est donnée par Dorota Zawadzka elle-même, qui loue le rôle de son père? L’auteur note qu’à bien des égards, un homme a un avantage sur une femme, car en général il est plus résolu, il est moins susceptible de s’inquiéter pour des banalités, il est capable de regarder avec sobriété la réalité, donne plus de croissance à l’enfant, sans soutenir le tout-petit à chaque étape et sans craindre de tomber et de se blesser. juste comme la mère moyenne? Bien sûr, il s’agit d’une simplification forte, mais on ne peut nier sa véracité.

Dorota Zawadzka a fait du "bon travail" en écrivant ce livre. Elle a attiré l'attention sur ce qui n'a pas été dit depuis longtemps: que les relations entre partenaires changent après la naissance d'un enfant, que la naissance d'un nouveau membre de la famille déclenche une véritable révolution, qu'il faut changer grand chose dans la vie pour le nier beaucoup au début, mais que tout cela ne se voit jamais dans la catégorie du sacrifice, mais plutôt comme un fruit de l'amour, un investissement qui porte ses fruits pendant des années.

Pas à pas, Dorota Zawadzka énumère et explique les défis auxquels le futur papa est confronté, explique les changements qui se produisent dans la vie du couple, partage des idées pour passer du temps de manière active avec l'enfant (à différentes périodes de la vie), attire l'attention sur la sécurité. Tout d’abord, il écrit sur le fait que le plus important est le temps passé avec l’enfant, dès les premiers jours de sa vie, et sur le fait que les moments perdus sont difficiles à rattraper et que les mauvaises décisions se vengent tôt ou tard: manque de confiance et perçoivent souvent papa absent ou quelqu'un qui ne vaut pas la peine de parler et sur lequel on ne peut pas compter.