Publique

Que peut-il se passer si nous surstimulons les enfants

Que peut-il se passer si nous surstimulons les enfants


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ces derniers temps, nous entendons beaucoup parler de stimulation infantile, de stimulation précoce, etc. et nous devons être clairs sur ce qu'est la stimulation et ce qu'elle n'est pas.

Quand on parle de stimuler le bébé, on parle de faciliter les espaces et les contextes d'apprentissage, d'éveiller ses sens, la curiosité de l'enfant, de faciliter des expériences variées, mais aussi de lui permettre de se découvrir par lui-même et de grandir et de grandir progressivement.

Stimuler ne signifie pas accélérer leur développement, ni acquérir certaines compétences avant l'heure., ou proposez continuellement des activités et du matériel pour «grandir plus vite» ou «en savoir plus». Stimuler implique de connaître et de respecter le moment évolutif de chaque enfant, de lui donner ce dont il a besoin et ce qu'il peut faire en fonction de son âge.

On parle de surstimulation ou d'hyperstimulation lorsque l'on fournit à l'enfant des stimuli supérieurs à ce qu'il peut tolérer par rapport à son âge ou en quantité telle qu'il ne peut pas les traiter correctement. Ou lorsque nous voulons que le bébé ou l'enfant soit toujours actif et fasse des choses sans apprécier l'importance que l'enfant soit calme et calme. Si nous fournissons des jeux ou des jouets avec beaucoup de bruit, des lumières, des boutons, des images, ou lorsque nous les asseyons sans limite devant la télévision ou la tablette en train de regarder des images pour les divertir.

Selon les résultats d'une étude menée par le groupe de recherche "Neuroplasticité et apprentissage", de l'Université de Grenade (UGR), coordonnée par Milagros Gallo, une surstimulation peut affecter négativement l'apprentissage. Selon cette étude, "l'excès de stimuli génère un niveau de tolérance chez les enfants, c'est-à-dire qu'il arrive un moment où les stimuli ne génèrent plus la même satisfaction, il faut donc en chercher plus", ce qui peut conduire aux enfants " trop agité », presque hyperactif, mais il vaudrait mieux dire« hyperstimulé ».

La surcharge du cerveau avec des stimuli amène également le cerveau à ne pas savoir à quels stimuli il doit s'occuper, et qu'en l'absence de stimuli, le cerveau n'est pas activé, c'est-à-dire que le niveau de stimulation doit être très élevé pour qu'il démarre. Ce qui se traduit par des difficultés ou des problèmes d'attention.

Un autre risque est que les enfants soient frustrés, si par exemple nous leur fournissons un jouet ou une activité pour laquelle ils ne sont pas préparés, ils ne pourront pas le faire, et vous serez frustré de ne pas pouvoir le terminer ou l'exécuter correctement et ils finissent par avoir une image de soi négative, ce qui influencera leur estime de soi.

En résumé, Les risques de surstimulation comprennent des difficultés d'attention, des enfants trop «difficiles» et de la frustration.

Par conséquent, si nous voulons stimuler notre bébé, il est important de savoir ce que l'enfant peut faire à tout moment, de respecter à la fois le caractère de l'enfant et ses intérêts et de valoriser les moments de calme de l'enfant.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Que peut-il se passer si nous stimulons trop les enfants, dans la catégorie Conduite sur site.


Vidéo: Faut-il se méfier des enfants influenceurs? (Juin 2022).