Publique

4 mantras pour éduquer nos enfants


Un mantra est un mot sanskrit qui fait référence à des sons qui, selon certaines croyances, avoir un certain pouvoir psychologique ou spirituel. Dans les religions comme le bouddhisme et l'hindouisme, un mantra est une phrase, un mot ou une syllabe sacrée, récitée à l'appui de la méditation ou pour invoquer une divinité.

Le terme vient de man- («esprit» en sanskrit) et du suffixe instrumental -tra, donc il pourrait être littéralement traduit par «instrument mental». Bien que je connaisse peu ces religions, Je crois énormément au pouvoir du mot, donc je crois qu'un «mantra» ou une phrase spécifique peut être très utile en matière de parentalité.

C'est une façon de se rappeler un concept que nous croyons pertinent et de le répéter en interne lorsque notre force faiblit (ce qui arrive très souvent chez les enfants ou les adolescents). Dans mon cas, j'en ai développé 4 que je partage ci-dessous. J'espère qu'ils vous seront utiles ou que vous partagerez les vôtres avec tous les lecteurs de Guiainfantil.com

1. "Je l'éduque, je l'éduque"

Cette phrase a commencé à résonner dans mon esprit quelques mois après avoir été maman. Parce qu'à chaque fois que mon fils faisait une crise de colère pour quelque chose qu'il n'aurait pas dû manger, manger ou faire, ma tentation était d'éviter la frustration. Mais il est clair que les garçons ne peuvent pas toujours être satisfaits. S'ils veulent manger une plante ou mettre leurs doigts dans la cavité, nous devons dire NON, peu importe à quel point leurs pleurs brisent nos âmes. À ces occasions, me rappeler que «je l’éduque, je l’éduque» m'a aidé à rester ferme.

Et bien sûr, à mesure que mes enfants grandissaient, il y avait des milliers d'autres fois où il était nécessaire de me répéter cette phrase. Combien ils m'ont demandé d'aller dans un endroit que je ne trouvais pas correct, ou de ne pas aller à une réunion de famille, ou de leur acheter quelque chose dont ils n'avaient pas besoin et tu m'as dit que je suis la pire mère et que "l'autre les parents les quittent. " Je l'utilise encore de temps en temps et croyez-moi 20 ans plus tard, cela fonctionne toujours.

2. «Les comportements sont des symptômes».

Les enfants se comportent souvent mal. Ils attaquent, frappent, font des crises de colère, claquent des portes, jettent des objets par terre, résistent à manger la nourriture que nous préparons, ont de mauvais résultats scolaires malgré une capacité de réserve et un nombre infini de choses, etc. Ils ne le font pas parce qu'ils sont mauvais ou veulent nous ennuyer. Ils manifestent quelque chose qu'ils ne savent pas communiquer autrement.

Le Dr Amanda Céspedes, auteure de «Enfants avec des crises de colère, des adolescents rebelles», soutient qu '«Il n'y a pas un enfant ou un adolescent dans le monde qui ne veut pas transmuter ses crises de colère, sa rébellion et sa mauvaise réputation en gentillesse et bonne humeur. ». Il suffit de savoir comment les aider. Par conséquent, lorsque votre enfant vous laisse perplexe ou vous fait dresser les cheveux, avant de vous punir ou de vous plaindre, pensez à vous-même: «Les comportements sont des symptômes». Cela ne signifie pas que vous ne devez pas exercer l'autorité parentale, mais cela signifie que vous devez élargir votre regard et essayer de comprendre ce qui conduit votre enfant à agir d'une certaine manière et, surtout, ce qui doit être changé en le système familial pour qu'il ou elle puisse changer leurs comportements. Nous ne pouvons pas nous attendre à quelque chose de différent, si nous continuons toujours à faire la même chose.

3. «Ici et maintenant».

Être avec sa tête dans mille choses est typique des parents d'aujourd'hui. Et probablement encore plus dans le cas des mères. Quienes trabajamos no sólo dentro sino también fuera del hogar, tenemos preocupaciones referidas a nuestros hijos pero también a nuestros padres, amigas, jefes, compañeros de trabajo, objetivos, metas que cumplir, presupuestos, plazos y un sinfín de temas que ocupan nuestro día a jour. (et souvent nos nuits aussi).

J'ai remarqué que parfois j'emmenais mes enfants chez le médecin, et quand je quittais la consultation, je ne me souvenais même pas de la moitié des choses que le pédiatre m'avait racontées. Ou que j'ai quitté le travail précipitamment pour chercher mes enfants à l'école et que je ne pouvais pas me connecter avec ce qu'ils voulaient me dire. J'ai donc décidé de faire un effort pour être non seulement physiquement mais aussi mentalement présent à chaque fois que je partageais avec eux. L'effort était accompagné de cette phrase: «Ici et maintenant». Essayer de mettre de côté les pensées invasives et être capable d'être émotionnellement présent dans les différentes instances. Comme j'essaye de le faire pendant que j'écris ces lignes.

4. "Cela aussi passera."

Vous en avez assez de changer les couches? Pour attraper des poux? Pour réchauffer les biberons? Pour aider aux devoirs? Raconter des histoires la nuit? La toux et le rhume vous fatiguent? Est-ce que préparer de la nourriture pour le déjeuner vous épuise? "Cela aussi passera" Et à un moment donné, vous allez manquer de le faire. Alors la prochaine fois que vous vous fâchez à propos de l'une de ces minuties quotidiennes, rappelez-vous en interne que rien ne durera éternellement. Et puis vous ressentirez la nostalgie de ces moments qui vous dérangent aujourd'hui. Il vaut donc mieux les affronter avec joie et bonheur.

En bref, je crois que l'une de ces phrases, qu'elles soient ou non considérées comme des mantras, aident à se détendre, à se concentrer sur une tâche et à concentrer l'esprit. Ils nous aident à retrouver le calme et donc à le transmettre à ceux qui nous entourent. Oserez-vous l'essayer?

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à 4 mantras pour éduquer nos enfants, dans la catégorie Formation sur site.


Vidéo: Parler pour parler: 2 à 3 ans (Juillet 2021).